24 novembre 2020

Actualités Club

Actualités Club

Tous les jours, il se passe quelque chose au Club Med !!

L’actualité du Club Med est riche à tout point de vue. Ce fil info est là pour vous informer des dernières news qui circulent dans  nos quotidiens ou à la TV.

 

29/10/2020 Mesures prises par le Club suite a l'annonce de la mise en place du confinement

Voici les mesures prises par le Club suite a l’annonce de la mise en place du confinement a compter du 30/10 00h00,   pour les départs en village des jours ou semaines qui arrivent (jusqu’au 1er décembre)

 

Ceux qui sont en village actuellement et qui rentrent  prochainement en France

Punta Cana, Cancun, Da Balaia, Kamarina, Palmiye, Marrakech, Opio en Provence, Vittel le Parc et La Palmyre Atlantique  : fin de séjour normaux avec application des mesures sanitaires.

 

Pour les départs du 29 octobre

Opio en Provence, Vittel le Parc et La Palmyre Atlantique :   Départs annulés, le Club va revenir vers eux.

Punta Cana et Cancun :  Le Club a déjà contacté les GM concernés

 

Départs prévus entre le 30 octobre et 1er décembre

Marrakech La Palmeraie, Punta Cana, Cancun, Rio das Pedras, Opio en Provence, Vittel Le Parc, La Palmyre Atlantique : Séjours annulés, Le club vous contactera pour vous proposer un report  ” style avoir” ou vous proposer une autre solution comme le remboursement du séjour.

Escapade à Rome  et Au coeur de la Réunion  : Circuit annulés 

 

Départs après le 2 décembre : Pour le moment, les séjours sont maintenus mais si le confinement est prolongé, le Club vous contactera par mail et téléphone.

De même si un village venait à fermer ou pour  fermeture de frontières, annulation d’un circuit ou d’un séjour du fait de la COVID, ville en quarantaine ou de mesures de quatorzaine vers/en provenance de la destination de votre séjour,

Je vous conseille de vous rendre à sur le site du Club Med ou vous aurez plus d’informations  : https://www.clubmed.fr/l/faq

 

Le forum de discussion de GMCLUMED est également un bon endroit pour avoir des informations : https://gmclubmed.com/forum/

Prenez soin de vous. l’important c’est votre santé et celle de vos proches ne l’oubliez  pas.

28/10/2020 Club Med Charlevoix Quebec Mouvements et glissement de terrains aux abords du Club

 

Nouveau CM Charlevoix Quebec
Des résidents à proximité du chantier du village de Charlevoix craignent pour leur sécurité. Ils observent des perturbations depuis 2 ans dans la montagne et montrent ici les dommages causés par de récents glissements de terrain.

En outre les travaux pour construire un stationnement extérieur de 225 places au Club Med Québec Charlevoix pourront aller de l’avant. Mercredi 28 octobre après-midi, la MRC de Charlevoix a accepté d’octroyer un nouveau permis de déboisement aux promoteurs du projet. Le futur stationnement sera situé à quelques dizaines de mètres du complexe hôtelier. Il sera utilisé à la fois par les clients du Club Med et les employés de l’entreprise. La MRC reconnait  que le projet ne fait pas l’affaire de tous.

Consulter l’article :

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1744812/club-med-quebec-charlevoix-craintes-glissements-de-terrain-groupe-le-massif-systeme-hydrique?fromApp=appInfoIos&partageApp=appInfoiOS&accesVia=partage

26/10/2020 Club Med La Rosière ouverture prévue 13 décembre 2020

Le 13 décembre prochain à La Rosière, le nouveau resort du Club Med accueillera ses premiers clients.

(tendancehotellerie.fr 26 Octobre 2010)

Club Med La Rosière offre un panorama d’exception sur la vallée de la Tarentaise et le massif du Beaufortain. Habillé de pierres et de bois, et exposé plein sud à 1950 m d’altitude sur les pistes face à la vallée, il s’inscrit dans la démarche architecturale de la station, autant dans son design extérieur qu’intérieur.

La décoration intérieure, conçue par le cabinet JMV Resort Architectes, est inspirée par la tradition savoyarde ainsi que par les divers éléments culturels et géographique propres à la région de Montvalezan.
A la réception, une fresque raconte l’histoire de la région et de la station, illustrant le périple d’Hannibal dans les Alpes avec ses éléphants, la traversée franco-italienne du col mythique du Petit Saint-Bernard, entre Montvalezan et Thuile, les jardins de Chanousia et l’altiport d’autrefois sur lequel est construit le resort.

Les matériaux utilisés et les différentes couleurs choisies rappellent cette traversée et donne à chaque endroit du resort une ambiance particulière : le chemin du lac habille le spa, les cascades du Ruitor décorent la piscine, et le restaurant principal nous emmène à la découverte des paysages du col et du jardin botanique.

Le resort est situé sur le domaine skiable franco-italien de San Bernardo – un domaine réputé de 3 000 hectares parmi les plus enneigés et les plus ensoleillés des Alpes du Nord. Les skieurs pourront profiter de 160 km de pistes qui se répartissent entre la France (La Rosière) avec des pistes douces et ensoleillées, et l’Italie (station de La Thuile), avec des pistes plus techniques et pentues, en passant par le col légendaire du Petit Saint-Bernard.

Ce resort premium doté de 395 chambres (Supérieures et Deluxes) sera ouvert hiver comme été pour permettre à la clientèle de profiter des plaisirs de la montagne en toutes saisons.

 

Facilement accessible depuis les aéroports internationaux de Genève et de Lyon (2h30) ou depuis la gare TGV de Bourg-Saint-Maurice (35 min), Club Med La Rosière sera un paradis pour toutes les familles souhaitant se retrouver pour partager des moments uniques, grâce à des infrastructures dédiées : une majorité de chambres adaptées aux familles (75% des chambres du resort), un encadrement complet pour les enfants de 4 mois à 17 ans, et un « Family-Lounge » en accès libre proche du Mini Club.

Sa situation sur les pistes permettra des départs et retours skis aux pieds. Les débutants pourront également accéder à deux espaces exclusifs : un jardin des neiges pour les plus petits et un espace dédié aux adultes situé à la sortie du ski-room.

Ecole de ski et de snowboard, randonnées raquettes et marches nordiques… Chacun pourra s’essayer, ou se perfectionner, à diverses disciplines y compris le ski de randonnée, faire le plein de sensations, se découvrir de nouvelles passions et revenir avec bien plus que des souvenirs.

Après une journée de glisse sur les 160 km de pistes reliant la Savoie et le Val d’Aoste par le col légendaire du Petit Saint- Bernard, les clients pourront contempler les sommets de la Vanoise et du Beaufortain à travers les immenses baies vitrées de la piscine intérieure chauffée. Ils pourront également profiter du hammam et d’une pataugeoire pour les plus petits.

Les clients pourront également prolonger ce moment de relaxation en altitude grâce à une offre bien-être complète avec le Spa Cinq Mondes by Club Med pour un soin du corps ou du visage.

Une école de Yoga byHeberson avec un espace dédié de 83 m², le « Studio », offrira aux clients la possibilité d’apprendre la méthode évolutive « Vibhava yoga ». Du lever au coucher du soleil, la journée pourra être ponctuée par un seul mantra : « se reconnecter avec soi-même et avec son environnement ».

En fin de journée, les clients pourront se retrouver au Gourmet Lounge San Bernardo pour découvrir les richesses culinaires des terroirs franco-italiens locaux.
Grâce à son offre évolutive all-day dining, ce restaurant accueillera les clients tout au long de la journée dans une ambiance chaleureuse ou plus lounge en soirée. Le restaurant principal, Le Mont Valaisan, et ses 5 salles aux ambiances et décors différents et s’inspirant de la vie en montagne, saura ravir les papilles de chacun avec son buffet traditionnel et plus international.

Le lendemain, les clients pourront accéder à la passerelle panoramique en haut du télésiège de Fort Express, pour profiter de la vue à 360° sur les plus hauts sommets des Alpes. Une expérience ouverte à tous, skieurs ou promeneurs.

Une riche palette d’activités sportives, bien-être, culturelles et culinaires uniques, permettront également à la clientèle d’apprécier les produits savoyards et valdôtains.

Grâce à l’ensemble des activités ski et hors-ski proposées dans l’offre Tout Compris et à la carte, le resort haut de gamme de La Rosière est l’endroit idéal pour toutes les tribus et générations – familles, couples, amis – qui pourront goûter à l’art de vivre en altitude.

Le resort est d’ailleurs construit sur la zone bétonnée d’un ancien aérodrome fermé depuis de nombreuses années, et le Club Med est engagé auprès de la Commune de Montvalezan à dépolluer et végétaliser la partie aval de l’altiport afin de rendre près de 4000 m² à la nature.

Le Club Med est également engagé dans une démarche d’éco-certification de la construction du resort de la Rosière avec Breeam (certification internationale et indépendante d’écoconstruction parmi les plus exigeantes et reconnues dans le monde).

Le resort vise également l’éco-certification de la gestion quotidienne du resort avec Green Globe, et s’est aussi engagé à supprimer, d’ici 2021, l’ensemble du plastique jetable à usage unique dans l’ensemble de ses resorts avec le programme « Bye Bye Plastics ».

 

26/10/2020 Charlotte Bernin nommée Directrice Commerciale et Omnicanale France

(tourmag.com 26 Octobre 2020)

Club Med annonce la nomination de Charlotte Bernin, à la tête de la Direction Commerciale & Ominicanale France du Club Med au sein de la Business Unit Marchés Europe-Afrique (EAF Marchés).
Elle succède à Quentin Briard, nommé Directeur Général Global Marketing, Digital & Technologies (gMDT).

Depuis 2019, elle occupait le poste de Directrice Marketing et Ventes Exclusive Collection, dans lequel elle a notamment contribué à la relance des chalets Exclusive Collection

L’article complet est à lire ici : https://www.tourmag.com/Club-Med-Charlotte-Bernin-nommee-Directrice-Commerciale-et-Omnicanale-France_a105818.html

21/10/2021 La montagne se rebiffe contre le Club Med

(Le Monde le 21 octobre 2020)

Ne souhaitant pas voir les Alpes transformées « en parc d’attractions », de plus en plus d’opposants s’activent face aux projets de nouveaux villages de vacances. Le groupe de tourisme ne rencontrait jusqu’ici aucune difficulté pour s’implanter.

Les cloches des moutons et des vaches tinteront encore par ici, sur ces grandes étendues vertes des Chenons, sur les hauteurs de La Clusaz (Haute-Savoie). Les opposants ont gagné : envisagé par la municipalité précédente et la communauté de communes des vallées de Thônes (CCVT), le Club Med, avec ses 1 500 lits sur 40 000 m2, ses parkings et ses voies d’accès, ne verra pas le jour. La décision a été annoncée le 5 octobre.

« Je ne suis pas contre tous les projets, mais il faut juste équilibrer, lance un agriculteur passant par là. Le tourisme, c’est bien, mais il y en a assez par ici. » Un autre éleveur, qui souhaite lui aussi rester anonyme, confirme : « Un projet comme le Club Med, ça fait vivre des gens, mais ça en fait aussi crever. » Les terres concernées par ce projet désormais enterré sont en effet aujourd’hui à vocation agricole. « Nous, les agriculteurs, ils nous veulent surtout en images. »

Liaison par câbles

Adopté à l’unanimité par les douze élus communautaires le 27 août 2019, un SCOT (schéma de cohérence territoriale) avait notamment envisagé la création d’une station de massif montagneux dans les Aravis : avec un Club Med à La Clusaz, un autre chez les voisins du Grand-Bornand, et une liaison par câble entre les deux permettant aux vacanciers de passer de l’un à l’autre, skis aux pieds, en évitant la route. Face à la contestation, les deux premiers projets ont été abandonnés. La liaison, qui anime les deux stations depuis des décennies, reste, elle, à l’étude.

« Il y a un sentiment de saturation que tout le monde ressent ici », en raison du nombre de projets et de constructions en cours, constate, après coup, Gérard Fournier-Bidoz, président de la CCVT. « La population le vit mal et veut une pause. »

A La Clusaz, Alexandre Hamelin, 36 ans, était conseiller municipal durant la mandature précédente. Quand il a vu ce SCOT arriver sur la table du conseil fin 2019, il y a découvert des projets « qui ne semblaient pas correspondre aux tendances sociétales et environnementales ». Il vote contre et mobilise, jusqu’à se lancer dans La montagne se rebiffe contre le Club Med « Voter non, ce n’est pas être contre tout, c’est dire Je veux que ce soit repensé ».

Le sujet est en tout cas inflammable. Si le nouveau maire, Didier Thévenet (sans étiquette), avait annoncé durant la campagne que ce projet ne verrait pas le jour, un courrier envoyé après son élection à la direction du groupe de loisirs a semé le trouble dans la population, qui y a vu une porte ouverte pour un futur site. M. Thévenet plaide la « maladresse ».

Opposition croissante

Mais comment les Alpes et plus particulièrement les deux Savoies, principal marché de la montagne en France, sont passées d’un fort engouement pour le Club Med − il y a aujourd’hui treize villages vacances dans les Alpes françaises, dont onze dans les deux Savoies − à cette relation plus méfiante ?

D’abord, la législation récente oblige les élus à évoquer très en amont les projets touristiques d’ampleur dans des SCOT, sans en donner à ce stade les détails. Pour les deux Club Med de La Clusaz et du Grand-Bornand, le SCOT ne mentionnait que la localisation envisagée et la capacité d’accueil des deux établissements (3 000 lits au total). « Si j’étais un citoyen comme les autres et si je n’avais pas les réponses à toutes mes questions sur un projet, je serais plutôt en position de refus et je réagirais », admet André Perrillat-Amédé, maire du Grand-Bornand, entre regret et compréhension face à l’opposition à un projet auquel il croyait.

Devant ce flou, « les réseaux sociaux prennent une importance capitale pour initier et amplifier une mobilisation, constate Xavier Le Guillermic, directeur de la stratégie montagne au Club Med. C’est assez nouveau. » Une opposition croissante avec laquelle le groupe va devoir composer, lui qui compte ouvrir un village vacances par an dans les Alpes, le prochain étant celui de La Rosière en décembre.

« Il faut adapter la politique selon la situation : quelquefois on arbitre avec les cordons de la bourse, quelquefois avec quelque chose de plus vertueux » estime Serge Revial, maire de Tignes

A plus de 100 km de là, à Valloire (Savoie), les élus font eux aussi face à une forte contestation sur l’implantation d’un Club Med de 1 500 lits. La mairie n’a pas de mots assez durs pour fustiger ceux qui s’expriment malgré leur éloignement géographique. « C’est vrai que la grande majorité des opposants à ce projet sont des résidents secondaires, admet Régis de Poortere, président de l’association opposante Valloire Nature et Avenir. Mais c’est normal que des personnes proches d’un lieu qu’ils aiment cherchent à le défendre. Et ce n’est pas parce qu’on vit à l’année à Valloire qu’on peut transformer la montagne en un parc d’attractions. »

Plus loin encore, à 170 km via les routes de montagne, Tignes (Savoie) a aussi eu sa part d’opposition. Malgré une longue histoire avec le Club Med, qui remonte aux années 1960, le remplacement de son ancien village vacances par un autre, plus ambitieux, passant de 500 à 1 000 lits, ne s’est pas fait sans mal.

Lancé en 2016, le projet a connu des années de contestations et de recours, jusqu’à cet été. Les travaux vont finalement commencer avant le début de la saison hivernale. Avec en vue « plus de 400 emplois supplémentaires, un chantier de deux ans, la possibilité de faire tourner l’économie locale, et 70 moniteurs en plus pour l’école de ski », selon Serge Revial, le nouveau maire (sans étiquette). Mais aujourd’hui l’édile ne sait pas ce qu’il déciderait s’il fallait envisager la venue d’un autre Club Med. « Il faut adapter la politique selon la situation : quelquefois on arbitre avec les cordons de la bourse, quelquefois avec quelque chose de plus vertueux. »

La critique souvent faite aux élus favorables au Club Med est qu’ils ne seraient animés que par une vision du « tout ski ». Mais « le tourisme quatre saisons, ici, on connaît », juge André Perrillat-Amédé, rappelant que des moyens sont aussi mis par exemple dans l’agriculture. Et celui-ci de trancher : 

« Le Club Med affiche un taux de remplissage moyen plus élevé que celui enregistré dans notre station, notamment en période creuse. Des résidences avec services, plus importantes que les nôtres, on en a besoin, qu’on le veuille ou non. »

 

L’article complet est a lire ici : https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/10/21/la-montagne-se-rebiffe-contre-le-club-med_6056818_3234.html

20/10/2010 programme d’extension à la Palmeraie, rénovation du resort de Yasmina et ouverture d'un nouveau resort premium à Essaouira.

(tourmag.com 20 octobre 2020)

Le Club Med et Madaëf, branche Tourisme de la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) du Maroc ont signé ce 19 octobre 2020 un protocole d’accord ce jour à Marrakech.

La signature de ce protocole est l’aboutissement de discussions initiées en 2018 et fait suite à la volonté des parties de capitaliser notamment sur le succès du Club Med Marrakech La Palmeraie ouvert en 2004” indique un communiqué de la marque au Trident.

Ce partenariat a pour but de pérenniser le resort existant de Marrakech La Palmeraie et d’en étendre la capacité, tout en renforçant sa dimension « famille ». L’investissement d’un montant d’environ 25 millions d’euros porte sur un programme d’extension d’une centaine de chambres additionnelles, la construction d’une grande piscine famille (avec jeux d’eau) et d’un Baby Club. Ce projet porte également sur la rénovation de l’espace Club Med Exclusive Collection « Le Riad », celle du Spa, des restaurants et ainsi que de l’espace Meeting & Events.

Le Club Med prolonge par ailleurs le bail actuel jusqu’en 2031.

 

Rénovation du resort de Yasmina et nouveau resort à Essaouira

L’accord entre le Club Med et Madaëf porte également sur le resort de Yasmina, ouvert en 1970 dans le nord du pays.
Après une importante rénovation en 2011, ce nouvel investissement, d’un montant de 3.5 millions d’euros va permettre de “d’accroître l’attractivité du resort et de rallonger sa durée d’ouverture.”

Le Club Med annonce qu’il va également développer un nouveau resort premium à Essaouira, en partenariat avec le fonds d’investissement panafricain Grit Real Estate Income Group, pour un investissement d’environ 90 millions d’euros. Accessible tout l’année et doté de 350 chambres, il comprendra un espace Club Med Exclusive Collection. Il devrait ouvrir ses portes en 2024.

Le Club Med d’Essaouira constituera la seconde étape d’un circuit Marrakech-Essaouira à destination de la clientèle internationale précise le voyagiste. Le groupe étudie actuellement d’autres destinations, aux environs d’Agadir et près de Chbika, pour densifier son offre.

L’article complet est à lire ici : https://www.tourmag.com/Le-Club-Med-se-renforce-au-Maroc-avec-un-nouveau-resort-premium-a-Essaouira_a105729.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement...